Alerte Infos

Sortie de crise : à quand la reprise du dialogue ?

Mercredi 16 Février 2011

Joaquim Chissano à Madagascar pour cette semaine...
Joaquim Chissano à Madagascar pour cette semaine...
Les discussions autour du schéma de sortie de crise se poursuivent, et chaque politicien tient à émettre son avis.

La période actuelle prévaut en effet pour se mettre en avant et pour être le plus possible médiatisé, en quelque sorte il faut effectuer une occupation de terrain. La présence des délégations de la Francophonie et de la Commission de l’Océan Indien (COI) au pays explique ce soudain besoin chez les politiciens. En effet, l’Organisation Internationale de la Francophonie (OIF) en particulier représente le soutien futur aux élections qui auront lieu à Madagascar (voir article par ailleurs). Qu’on le veuille ou non, les politiciens se positionnent donc tous pour ces scrutins. Or le schéma de sortie de crise, qui est pour l’instant représenté par la feuille de route de la SADC – Communauté de Développement de l’Afrique australe- est loin de faire l’unanimité. Cela devient un véritable débat, la plupart des contestations émanant des trois mouvances des anciens présidents, à savoir Zafy Albert, Didier Ratsiraka et Marc Ravalomanana. L’on annonce l’arrivée probable de Joaquim Chissano à Madagascar pour cette semaine, ainsi que celle du Ministre français de la Coopération , Henri de Raincourt. Pour l’heure, le Ministère malgache des Affaires Etrangères n’a pas confirmé ces informations. Les estimations sont donc le lot des observateurs de la vie politique, car du côté de la mouvance Marc Ravalomanana, représentée par Mamy Rakotoarivelo, les amendements doivent être apportés à la feuille de route. La question du retour de l’ancien président après la tenue des élections constitue en effet une interdiction de fait pour celui- ci de participer à ces scrutins, et cela est inadmissible pour lui et ses partisans. Par ailleurs, chez les proches du pouvoir, quand bien même la question de l’amnistie accordée largement peut susciter des questions, la feuille de route précise que les crimes de sang et les crimes contre l’humanité ne peuvent bénéficier de cet élargissement. Bref, pour l’instant, c’est carrément du « sur – place » qui se déroule, comme s’il fallait effectivement l’arrivée de la médiation internationale pour que les décisions soient concrétisées. Or la transition devrait se terminer, ce point est bien le seul sur lequel tous les politiciens ont des déclarations concordantes.
N.R.

Nouveau commentaire :

Alerte Infos | Insolites et le-saviez-vous ? | Interviews | Communiqués | Photos galeries | Bons plans | Questions-Réponses | Vaovaom-piangonana | Recettes malgaches | Tout sur Air Madagascar | Contact | Chronique | Misy raha ao | Voyages, Tourisme à Madagascar | Mada en 1 clin d'oeil | Lu sur le Net | Codes promos | Mada infos régions | Soirées | Tv Gasy | Web radio | Vos agendas soirées et événements ici ! | Courrier des femmes | PPN | A la une | APFMada : Association "Agir pour les femmes à Madagascar" | Journal Télévisé RTA - Madaplus | Associations | Sponsors et partenaires du Big Mada White - Nuit Blanche 2016 | Retrouvez : infos et Communiqués Air Madagascar