Alerte Infos

Syndicat des Industries de Madagascar : Stéphane Raveloson prend la relève

Mardi 26 Avril 2011

Stéphane Raveloson, de la Socobis, remplace Hery Ranaivosoa, de l’Imprimerie Madprint d’Antsakaviro...
Stéphane Raveloson, de la Socobis, remplace Hery Ranaivosoa, de l’Imprimerie Madprint d’Antsakaviro...
L’agroalimentaire prend la relève de l’imprimerie à la tête du Syndicat des Industries de Madagascar (SIM).

Ainsi, Stéphane Raveloson, de la Socobis, remplace Hery Ranaivosoa, de l’Imprimerie Madprint d’Antsakaviro pour porter haut les revendications des industriels malgaches. Et celles-ci sont nombreuses.

Depuis longtemps, les gérants d’unités industrielles ont signalé des dysfonctionnements du cadre légal et réglementaire dans lequel le secteur privé en général et l’industrie en particulier sont tenus de produire. La crise de 2009 a davantage compliqué une situation déjà difficile, mais le SIM est déterminé à aller de l’avant.

Ainsi, l’incitation des consommateurs à se tourner davantage vers les produits locaux - par opposition aux produits importés - fait partie de tout un plan de développement du marché intérieur. L’ouverture vers des marchés d’exportation figure également dans le projet de relance des échanges commerciaux, en s’appuyant notamment sur divers partenariats.

Le SIM a indiqué, à l’occasion de l’Assemblée Générale ayant permis le renouvellement du Comité Directeur, des chiffres pour le moins inquiétants : depuis la crise politique de 2009, les industries ont été frappées de plein fouet par les contraintes.

Ainsi, au dernier trimestre de 2010, ce sont 40% des entreprises qui ont dû procéder à une compression de personnel, tandis que 32% ont effectué un chômage technique. Par ailleurs, 40% ont carrément déposé leur bilan. Des chômeurs de plus donc, dans une situation déjà lourde pour la majorité de la population.

Il semble que question consommation, la population en effet se trouve dans un cercle vicieux : la baisse du pouvoir d’achat oblige à acheter le plus abordable, donc en général des produits chinois vendus en bord de route.

Cela sanctionne par ricochet nos produits locaux, dans lesquels des intrants importés plus les charges fixes, viennent augmenter le prix de revient, et partant, le prix de vente.
N.R.

Nouveau commentaire :

Alerte Infos | Insolites et le-saviez-vous ? | Interviews | Communiqués | Photos galeries | Bons plans | Questions-Réponses | Vaovaom-piangonana | Recettes malgaches | Tout sur Air Madagascar | Contact | Chronique | Misy raha ao | Voyages, Tourisme à Madagascar | Mada en 1 clin d'oeil | Lu sur le Net | Codes promos | Mada infos régions | Soirées | Tv Gasy | Web radio | Vos agendas soirées et événements ici ! | Courrier des femmes | PPN | A la une | APFMada : Association "Agir pour les femmes à Madagascar" | Journal Télévisé RTA - Madaplus | Associations | Sponsors et partenaires du Big Mada White - Nuit Blanche 2016 | Retrouvez : infos et Communiqués Air Madagascar