Alerte Infos

Triple lynchage de Madagascar (Nosy Be) : coopération judiciaire difficile entre Paris et Antananarivo

Mardi 12 Novembre 2013

« L'attente a été très pénible. On s'est repassé les images, le faux procès, le brasier, les jambes qui dépassent… » Après plus d'un mois d'une attente interminable, Maurice Judalet, gardien de la paix à la retraite, va recueillir les restes de son fils, Sébastien, rapatriés de Madagascar, mercredi 13 novembre.

La dépouille sera autopsiée à l'institut médico-légal d'Evry avant d'être rendue à sa famille, qui envisage de l'inhumer en fin de semaine prochaine.

Les proches de Roberto n'ont pas eu cette « chance ». Ce cuisinier d'Annecy est né à Palerme, et s'il est arrivé en France à l'âge de 3 ans, son passeport est italien. Son corps gît toujours dans le congélateur d'un dispensaire à 9 000 kilomètres de ses proches.

Carmella Gianfalla, la sœur de Roberto, est plongée dans un état de sidération depuis la mort de son frère : « Je ne peux plus manger, je vomis, j'ai perdu le sommeil. Et je passe mes journées sur Internet à essayer de m'informer. La seule information que j'ai eue venait de l'ambassade d'Italie en Afrique du Sud, qui me demandait 100 euros par jour pour les frais de conservation de son corps dans un dispensaire… On n'en peut plus, c'est un truc de fou. Ils les ont tués, mais ils sont en train de nous tuer aussi.»

Plus d'un mois après l'assassinat de Sébastien Judalet et Roberto Gianfalla, sur l'île malgache de Nosy Be, le 3 octobre, leurs familles n'ont toujours reçu aucune information officielle sur l'enchaînement précis des événements qui ont mené au lynchage de leurs proches, pas plus que sur la progression de l'enquête. Elles en sont réduites à errer sur Internet en quête de renseignements.

Afin d'avoir accès au dossier, elles se sont portées partie civile auprès du parquet de Bobigny, qui s'est saisi de l'enquête en vertu du principe de « compétence universelle » l'autorisant à enquêter sur le meurtre d'un Français à l'étranger. La procureure, Anne Kostomaroff, a rapidement diligenté une enquête de personnalité qui a permis de blanchir Sébastien, le 22 octobre, des soupçons de pédophilie et de trafic qui pesaient sur lui. Elle a en outre dépêché sur place deux biologistes de l'Inserm pour identifier les corps.

VINGT-SIX MISES EN EXAMEN

S'agissant de l'évolution de l'enquête malgache, en revanche, le parquet se dit dans l'incapacité de fournir la moindre information. Il n'a envoyé aucun enquêteur sur place et compte sur la bonne volonté de la justice malgache, qui semble peu pressée de communiquer. « Nous ne connaissons toujours pas le nom du juge chargé de l'enquête à Madagascar », résume un représentant du parquet. Afin de stimuler la coopération entre les deux pays, la procureure de Bobigny a envoyé le 28 octobre une demande d'entraide judiciaire aux autorités malgaches. Pour l'heure restée sans réponse.

Selon nos informations récoltées sur place auprès de la justice malgache, vingt-six suspects ont été mis en examen pour les événements du 2 au 3 octobre, dont au moins douze pour « homicide volontaire » avec « actes de tortures et de barbarie » sur Sébastien, Roberto et Zaidou. Ils ont tous été déférés au parquet et entendus en première comparution, brièvement, par la doyenne des juges d'instruction du tribunal de première instance d'Antananarivo, Balisana Razafimelisoa.

Un mois après les faits, un seul suspect a fait l'objet d'un interrogatoire poussé. Le rapport de l'autopsie pratiquée le 26 octobre sur Chaïno, l'enfant retrouvé mort sur la plage, n'a lui toujours pas été remis à la justice.

Bernard Salquain, avocat des parents de Sébastien, et Nathalie Kohler, défenseur des proches de Roberto, se sont portés partie civile auprès du tribunal d'Antananarivo, dans l'espoir d'être tenus au courant des avancées du dossier. « L'enquête va être longue et difficile, anticipe Me Salquain. Elle est compliquée par le contexte politique . On sent que les autorités françaises marchent sur des œufs avec leurs homologues malgaches. »

source LeMonde.fr
Vola Rasoamanana

Nouveau commentaire :

Alerte Infos | Insolites et le-saviez-vous ? | Interviews | Communiqués | Photos galeries | Bons plans | Questions-Réponses | Vaovaom-piangonana | Recettes malgaches | Tout sur Air Madagascar | Contact | Chronique | Misy raha ao | Voyages, Tourisme à Madagascar | Mada en 1 clin d'oeil | Lu sur le Net | Codes promos | Mada infos régions | Soirées | Tv Gasy | Web radio | Vos agendas soirées et événements ici ! | Courrier des femmes | PPN | A la une | APFMada : Association "Agir pour les femmes à Madagascar" | Journal Télévisé RTA - Madaplus | Associations | Sponsors et partenaires du Big Mada White - Nuit Blanche 2016 | Retrouvez : infos et Communiqués Air Madagascar