Alerte Infos

Un carnaval pour changer de regard sur Madagascar

Samedi 20 Juin 2015

Madagascar est un pays de surprises, une île où chaque nouvelle semaine arrive avec son lots de rebondissements tenant en haleine ses habitants et le reste du monde.

Il n’était pas prévu que la grève d’Air Madagascar, la compagnie aérienne nationale, démarrée le 12 juin, vienne perturber les ultimes préparatifs du premier carnaval prévu dans la capitale Antananarivo du 19 au 21 juin.

Mais, comme souvent, après une vague, la vie reprend son cours normal, en attendant la prochaine. C’est du moins la conviction de Dany Rakotoson, le président de l’Office régional du tourisme d’Alamanga (Ortana), à l’initiative de ce rassemblement populaire. « Tout le monde a conscience de l’importance de réussir l’événement. Malgré les remous actuels, l’événement de la fin de la semaine sera bien la parade où sont attendues près de 5 000 personnes », explique-t-il avec enthousiasme.

Pour en finir avec les clichés

Pour Dany Rakotoson, l’enjeu à travers le carnaval de Madagascar, qui ambitionne de se positionner comme le plus grand des îles Vanilles et le plus important rendez-vous culturel et touristique de la région, est de présenter Madagascar sous un autre prisme que celui des crises politiques ou de la pauvreté.

Fin mai, le parlement a voté une motion de destitution du président Hery Rajaonarimampianina, au pouvoir depuis janvier 2014. La décision a été rejetée par la Haute cour constitutionnelle, évitant au pays de replonger dans une crise des institutions comme celle qu’il a connue pendant près de 5 ans à partir de 2009.

Ce risque permanent d’instabilité s’accompagne d’une situation socio-économique délétère. Selon des indications de la Banque mondiale, 92% des Malgaches vivent avec moins de 1,50 dollar par jour. La couverture sanitaire est faible, reconnaissent les responsables du ministère de la santé : 4 000 médecins pour 22 millions d’habitants.

Une des clés du développement

« Malgré tout cela, Madagascar regorge de nombreuses beautés, les valoriser est l’une des clés de son développement », soutient 360, la structure chargée de l’organisation du carnaval. La Grande Ile avec ses 22 régions est classée par l’Unesco parmi les sept pays bénéficiant d’une richesse écologique « qualifiée d’exceptionnelle ». Des massifs montagneux de Marojejy dans le nord-est aux parcs naturels d’Andasibe, réserve d’espèces protégées de lémuriens, à 150 kilomètres à l’est d’Antananarivo. En passant par les plages luxuriantes de Nosy ou de Diego Suarez.

Pendant trois jours, l’essentiel du patrimoine malgache sera présenté dans le cadre d’une « foire des régions » : folklore, gastronomie, arts et savoir-faire artisanal. Avec comme point d’orgue, une parade sur l’avenue de l’indépendance, la principale artère d’Antananarivo, où écoles et associations défileront avec des costumes traditionnels du pays.

« C’est aussi une occasion pour les personnes qui n’ont pas la possibilité de quitter la capitale, de découvrir les autres régions », souligne Dany Rakotoson de l’Ortana. D’où, peut-être, le thème de la réconciliation choisi pour ce rendez-vous.

Source : lemonde.fr
N.R.

Nouveau commentaire :

Alerte Infos | Insolites et le-saviez-vous ? | Interviews | Communiqués | Photos galeries | Bons plans | Questions-Réponses | Vaovaom-piangonana | Recettes malgaches | Tout sur Air Madagascar | Contact | Chronique | Misy raha ao | Voyages, Tourisme à Madagascar | Mada en 1 clin d'oeil | Lu sur le Net | Codes promos | Mada infos régions | Soirées | Tv Gasy | Web radio | Vos agendas soirées et événements ici ! | Courrier des femmes | PPN | A la une | APFMada : Association "Agir pour les femmes à Madagascar" | Journal Télévisé RTA - Madaplus | Associations | Sponsors et partenaires du Big Mada White - Nuit Blanche 2016 | Retrouvez : infos et Communiqués Air Madagascar