Alerte Infos

Un conte réunit des écoliers français et malgaches - Saint-Germain-le-Vasson

Jeudi 29 Novembre 2012

Un conte réunit des écoliers français et malgaches - Saint-Germain-le-Vasson
L'histoire - Tout a commencé en juillet 2011 lorsque Michèle et Alain Ramboarinivo, respectivement secrétaire et président de Sekoly, ont visité une exposition de photographies à Saint-Pierre-sur-Dives. (source : ouest-france.fr)

Installée dans l'Abbatiale et intitulée Maisons de bois d'ici et de là-bas, celle-ci mettait en parallèle les maisons traditionnelles du pays Zafimaniry, à Madagascar, et celles du pays d'Auge. Pour les deux responsables de l'association vassonnaise d'aide à une école publique de Maevatanana, à Madagascar, la visite a permis de faire la connaissance de Sophie Bazin, graphiste, et de son mari, Johary Ravaloson, écrivain malgache.

Des contes dans les deux langues

« Sophie Bazin intervient sous le nom de Mary-des-Ailes, dans le cadre de l'association Artères, auprès d'enfants d'écoles de métropole et de la Réunion. Elle travaille aussi avec des établissements scolaires de Madagascar. Ses ouvrages réunissant des contes français et malgaches sont édités dans les deux langues », présente Michèle Ramboarinivo. C'est donc « tout naturellement que s'est imposée l'idée de produire un album de contes bilingues », poursuit-elle.

Une idée que la secrétaire de Sekoly, également enseignante, a su faire partager par le regroupement pédagogique dans lequel elle exerce. Le projet a pu prendre corps entre les élèves de Gouvix et Urville, et ceux de l'école Andranomangatsiaka de Maevatanana.

Tout soutien bienvenu

Sophie Bazin est allée dans les deux écoles. D'abord à Madagascar « pour illustrer avec les enfants un conte traditionnel intitulé Les Trois Bêches », puis à Gouvix en fin d'année dernière, « pour travailler avec deux professeurs et les élèves à l'illustration d'un conte normand, L'Origine des marées. » Le résultat en est un album de 52 pages réunissant les deux contes dans les deux langues, dont la parution est programmée pour juin. « Reste à boucler le financement », précise Michèle Ramboarinivo. Mais déjà plusieurs donateurs ont apporté leur soutien : la communauté de communes du Cingal, des municipalités, un grand groupe, des artisans et commerçants locaux.

« Toute entreprise ou particulier désireux de s'associer au projet est encore le bienvenu », invite l'enseignante. « Une partie de la vente du livre sera reversée à Sekoly pour son action en direction de l'école Andranomangatsiaka », souligne-t-elle encore.

Contact : sekoly.fr et facebook.
N.R.

Nouveau commentaire :

Alerte Infos | Insolites et le-saviez-vous ? | Interviews | Communiqués | Photos galeries | Bons plans | Questions-Réponses | Vaovaom-piangonana | Recettes malgaches | Tout sur Air Madagascar | Contact | Chronique | Misy raha ao | Voyages, Tourisme à Madagascar | Mada en 1 clin d'oeil | Lu sur le Net | Codes promos | Mada infos régions | Soirées | Tv Gasy | Web radio | Vos agendas soirées et événements ici ! | Courrier des femmes | PPN | A la une | APFMada : Association "Agir pour les femmes à Madagascar" | Journal Télévisé RTA - Madaplus | Associations | Sponsors et partenaires du Big Mada White - Nuit Blanche 2016 | Retrouvez : infos et Communiqués Air Madagascar