Alerte Infos

Un employé d’Air Madagascar abattu en pleine rue

Vendredi 9 Août 2013

Un employé d’Air Madagascar abattu en pleine rue
Le mobile du meurtre reste inconnu. (source : linfo.re)


L’insécurité a fait une nouvelle victime à Tananarive. Un homme de 38 ans, employé au sein de la compagnie nationale Air Madagascar, a été abattu à coup de Kalachnikov, au cœur du quartier de Manarintsoa-Isotry. « Les projectiles sont entrés en un seul endroit. Ils se sont logés dans la cuisse droite de la victime », indique une source auprès de la brigade criminelle.

« De visu, ce trentenaire a été abattu à bout portant, c’est pourquoi les balles ne sont pas ressorties », poursuit la même source, qui affirme avoir retrouvé sur les lieux deux étuis de calibre de 7,62 millimètres provenant de la Kalachnikov.

Ce meurtre s’est déroulé dans la nuit du mardi 6 à mercredi 7 août vers 22 heures locales alors que la victime allait rejoindre son domicile à pieds. Comme le relate L’Express de Madagascar, les circonstances entourant ce drame restent floues. « Les enquêteurs peinent à enquêter le mobile de ce meurtre. La thèse que le défunt soit tombé dans le guet-apens de simples détrousseurs ne semble pas tenir la route, d’après la police ».

La police criminelle, venue effectuer le constat sur place, a relevé un détail intriguant : les agresseurs n’ont pas emporté l’argent dont avait en sa possession la victime, mais l’ont en revanche délestée de son téléphone portable.

Autres faits suspects, le salarié d’Air Madagascar, affecté à un poste à l’aéroport d’Ivato, devait travailler la nuit où il a été pris pour cible par ses meurtriers. D’habitude, l’homme est ramené près de chez lui par les minibus assurant le transport du personnel lorsqu’il revient de son travail. Et pour regagner son foyer, il doit marcher encore quelques mètres sur une voie de desserte.

Mais « curieusement, sa dépouille a été découverte dans une route pavée, à l’opposé de la ruelle » qu’il emprunte habituellement. Des traces de sang dégoulinant le long du chemin laissent croire que le corps a été trainé par les auteurs du meurtre, une fois leur méfait accompli. Dernier indice qui laisse perplexe, les forces de l’ordre n’ont été alertées qu’aux alentours de 5 heures du matin, soit près de sept heures après les faits.

« Les coups de feu nous ont certes réveillés en sursaut. Il était toutefois impossible de localiser les individus qui ont tiré. De surcroît, il était plus prudent de s’enfermer à double-tour chez soi, en raison de l’insécurité grandissante dans le quartier », raconte un habitant de Manarintsoa-centre.

Pour l’heure, les policiers mènent une enquête de voisinage, avant de procéder à l’audition des proches de la victime après les funérailles, conclut L’Express de Madagascar.
N.R.

Nouveau commentaire :

Alerte Infos | Insolites et le-saviez-vous ? | Interviews | Communiqués | Photos galeries | Bons plans | Questions-Réponses | Vaovaom-piangonana | Recettes malgaches | Tout sur Air Madagascar | Contact | Chronique | Misy raha ao | Voyages, Tourisme à Madagascar | Mada en 1 clin d'oeil | Lu sur le Net | Codes promos | Mada infos régions | Soirées | Tv Gasy | Web radio | Vos agendas soirées et événements ici ! | Courrier des femmes | PPN | A la une | APFMada : Association "Agir pour les femmes à Madagascar" | Journal Télévisé RTA - Madaplus | Associations | Sponsors et partenaires du Big Mada White - Nuit Blanche 2016 | Retrouvez : infos et Communiqués Air Madagascar