Alerte Infos

Un vieux wagon suisse déraille à Madagascar

Mercredi 9 Septembre 2015

Une famille de Genevois a eu un accident sans gravité à bord d’un train Yverdon-Sainte-Croix (VD)... à 8500km de la Suisse!

«On nous a bien remercié de notre wagon suisse», plaisante Catherine, rentrée de vacances à Madagascar il y a deux semaines. Avec son fils et son mari, elle a été victime d'un accident de train heureusement sans conséquences et pour le moins insolite. En effet, la voiture qui a basculé sur le bas-côté avait effectué de longues années durant la liaison Yverdon-Sainte-Croix (VD). Elle prenait une retraite bien méritée dans le pays d’Afrique de l’Est (encadré). «Ça nous a amusé en embarquant à Fianarantsoa pour Manakara, nous avons fait une photo du vieil itinéraire encore présent», indique la voyageuse.

La voiture helvétique est partie à la renverse à faible vitesse quatre heures après le départ, à la faveur d'une courbe. «J'étais debout à prendre des photos quand ça a commencé à secouer plus fortement que d'habitude. Je me suis vite rendu compte que le train avait quitté ses rails. Je me suis jetée sur un siège», témoigne la baroudeuse. L'accident semble ne pas avoir fait de blessé. «Le wagon s'est couché contre la montagne. Je ne veux pas imaginer ce qu'il se serait passé s'il avait basculé de l'autre côté», redoute encore Catherine.

Voiture retapée par une ONG sur l'île

De nombreuses compagnies de transport suisse donnent ou vendent des véhicules retirés du service à l'étranger. La société Travys, qui gère la ligne Yverdon-Saint-Croix, a ainsi fait don de deux wagons en 2004 et 2014. «Nous sommes passés par une ONG qui se charge de la réhabilitation de la ligne sur l'île. Cela permet à nos voitures d'avoir une seconde vie», explique Céline Emery, responsable de la communication de l'entreprise vaudoise. C'est le premier incident dont elle a connaissance.

Ligne mal entretenue

Après avoir repris ses esprits, la petite famille a dû modifier son programme. Avec d'autres touristes, ils se sont enfoncés dans la jungle pour 3h de marche jusqu'au premier village. «Nous en gardons des souvenirs magnifiques. Cette aventure nous a permis de traverser des paysages que n'aurions pas vu autrement», poursuit la Genevoise. Le trajet s'est terminé par 4h de 4x4 pour parcourir 40km de piste. «Nous avons appris le lendemain que les voyageurs malgaches étaient eux restés sur place. Ils ont repris le train quand il a été remis sur ses rails», précise-t-elle.

Même quand tout se passe bien, il faut être patient pour relier Fianarantsoa à Manakara. Comme l'écrivent divers guides touristiques, la ligne souffre de nombreux retards. «Il faut compter 15h au lieu des 10h annoncés», témoigne Catherine. Longue d'environ 160km, le tronçon concerné a été mis en service en 1936, alors que le pays était une colonie française. Guère entretenu depuis, il se détériore peu à peu. C'est l'un des deux derniers trains malgaches transportant des voyageurs. Sollicité, le ministère des transports de Madagascar n'a pas donné suite à nos appels.

Source : 20min.ch

Nouveau commentaire :

Alerte Infos | Insolites et le-saviez-vous ? | Interviews | Communiqués | Photos galeries | Bons plans | Questions-Réponses | Vaovaom-piangonana | Recettes malgaches | Tout sur Air Madagascar | Contact | Chronique | Misy raha ao | Voyages, Tourisme à Madagascar | Mada en 1 clin d'oeil | Lu sur le Net | Codes promos | Mada infos régions | Soirées | Tv Gasy | Web radio | Vos agendas soirées et événements ici ! | Courrier des femmes | PPN | A la une | APFMada : Association "Agir pour les femmes à Madagascar" | Journal Télévisé RTA - Madaplus | Associations | Sponsors et partenaires du Big Mada White - Nuit Blanche 2016 | Retrouvez : infos et Communiqués Air Madagascar