Alerte Infos

Un voyage humain et spirituel à Madagascar

Mercredi 29 Avril 2015

Samedi 18 avril, les responsables de la catéchèse sur le secteur de la paroisse Saint-Éloi-des-Forges recevaient des religieuses malgaches pour une présentation et une sensibilisation aux actions des missions chrétiennes à Madagascar.

Les participants, dont une quarantaine de jeunes, ont été accueillis par la Payzacoise Françoise Vincent, entourée de l'équipe paroissiale et du père Antoine Altieri. À cette occasion, les enfants ont pu profiter de l'intervention très documentée de Gisèle Demeerseman, nouvellement installée à Excideuil, qui participait comme civile dans le nord de la France à l'opération « L'enfance missionnaire », pour aider à l'éducation et à la santé à Madagascar.

Elle souhaiterait initier un tel mouvement en Dordogne.

Les sœurs malgaches présentes, Ursule, Olga et Florine, toutes trois de l'ordre de Notre-Dame-de-la-Salette, sont basées au presbytère de Cubjac depuis 2009. Et ce, grâce à Mgr Michel Mouïsse, alors évêque de Périgueux, qui s'était engagé à les recevoir en Dordogne alors qu'il entretenait des liens avec cette congrégation, basée dans l'Isère depuis sa création en 1846.

Actives dans la société

En Périgord, où elles se sentent parfaitement intégrées, les religieuses sont aussi actives au sein de la société civile, partageant leur temps entre l'aumônerie, les visites aux personnes âgées, aux malades et aux démunis.

Elles sont 245 religieuses de cet ordre réparties dans le monde. Originaires du centre et du sud de Madagascar, elles portent toujours un regard attentif sur leur pays, en proie à de multiples difficultés. « Quand nous aurons achevé notre mission en France, nous reviendrons sans doute chez nous », pense sœur Ursule.

Paradoxalement, explique-t-elle, les religieuses étrangères de ces pays émergents pallient le manque de vocations en France. Depuis Cubjac, elles s'appliquent à faire connaître leur pays. À Payzac, elles avaient apporté livres, jouets et nourriture malgaches. Sans oublier les prières, mais aussi des chants et des danses dans la langue colorée de ce pays, vecteur unitaire de ses 19 ethnies, que les enfants se sont appliqué à répéter en chœur.

Source : sudouest.fr
N.R.

Nouveau commentaire :

Alerte Infos | Insolites et le-saviez-vous ? | Interviews | Communiqués | Photos galeries | Bons plans | Questions-Réponses | Vaovaom-piangonana | Recettes malgaches | Tout sur Air Madagascar | Contact | Chronique | Misy raha ao | Voyages, Tourisme à Madagascar | Mada en 1 clin d'oeil | Lu sur le Net | Codes promos | Mada infos régions | Soirées | Tv Gasy | Web radio | Vos agendas soirées et événements ici ! | Courrier des femmes | PPN | A la une | APFMada : Association "Agir pour les femmes à Madagascar" | Journal Télévisé RTA - Madaplus | Associations | Sponsors et partenaires du Big Mada White - Nuit Blanche 2016 | Retrouvez : infos et Communiqués Air Madagascar