Alerte Infos

Une action humanitaire à Madagascar financée par les huitres

Dimanche 8 Novembre 2015

L’association Aide internationale médicale Arras (AIMA) mobilise les gourmets chaque année pour la bonne cause : financer ses opérations de santé à Madagascar. Rendez-vous les 13 et 14 novembre.

Dans ce pays qui reste l’un des plus pauvres, l’association a pris en charge le soutien d’un hôpital à Antsohihy, au Nord de l’île. C’est après plusieurs séjours humanitaires dans le monde, notamment à Haïti, après le tremblement de terre, puis en Afghanistan, que le docteur Thillie, chirurgien orthopédique aux Bonnettes et rotarien, a découvert, avec ses amis, l’état sanitaire préoccupant de cette cité. « Une situation épouvantable dans un hôpital où l’on ne pouvait même pas assurer une bonne stérilisation… »

L’idée est venue d’y créer un bloc opératoire et une aide à la structure hospitalière régionale. Il n’a pas été trop difficile pour ce médecin de persuader ses confrères et les cliniques et laboratoires de la région de proposer des dons : du matériel de chirurgie, tables d’opérations, appareils d’anesthésie.

Un bloc opératoire a ainsi pu être constitué et cinquante mètres cubes en containers ont pu être acheminés à Madagascar avec le soutien du Rotary d’Arras entre 2011 et 2013. Un nouvel envoi a été effectué cette année. Le bloc opératoire a été inauguré le 22 juin dernier par le président malgache, Hery Rajaonarimampianina. Plus de 275 000 € ont été investis en tout dans ce projet. Une nouvelle tranche de travaux est prévue l’an prochain pour l’adduction d’eau. « Véolia participera à une partie des frais pour la construction d’un puits et d’une réserve », souligne le docteur Thillie. La restructuration des locaux de consultation, la dentisterie, la maternité seront également au programme des prochains voyages : deux missions sont prévues au cours de 2016.

« La dernière équipe était attendue par huit cents personnes »

« La dernière équipe à s’y rendre avec les docteurs Anne Baudet, Hodin, une biologiste parisienne et une infirmière, en septembre, était attendue par huit cents personnes. Ce fut pour elles dix à douze heures de consultations par jour ! » Il y a encore beaucoup à faire là-bas. Un nouveau container partira avec des lits, du matériel d’ophtalmologie, des tables d’accouchement… On souhaite mener deux missions par an et avoir un correspondant sur place car il y a de la corruption dans ce pays où un médecin gagne 150 € par mois.

Source : Lexpress.mu

Nouveau commentaire :

Alerte Infos | Insolites et le-saviez-vous ? | Interviews | Communiqués | Photos galeries | Bons plans | Questions-Réponses | Vaovaom-piangonana | Recettes malgaches | Tout sur Air Madagascar | Contact | Chronique | Misy raha ao | Voyages, Tourisme à Madagascar | Mada en 1 clin d'oeil | Lu sur le Net | Codes promos | Mada infos régions | Soirées | Tv Gasy | Web radio | Vos agendas soirées et événements ici ! | Courrier des femmes | PPN | A la une | APFMada : Association "Agir pour les femmes à Madagascar" | Journal Télévisé RTA - Madaplus | Associations | Sponsors et partenaires du Big Mada White - Nuit Blanche 2016 | Retrouvez : infos et Communiqués Air Madagascar