Alerte Infos

Une amitié franco-malgache suivie par les élèves de Saint-Charles

Lundi 18 Janvier 2016

Une amitié lie le collège Saint-Charles à une école des hauts plateaux de Madagascar. Au nom de cette amitié, une véritable solidarité et une relation épistolaire suivie se sont établies entre les enfants des deux pays, relayées, sur place, par les adultes.

Depuis la rentrée scolaire 1999, le collège Saint-Charles est associé à l'école Fahendrena, à Fandriana (on prononce « fandrine »), une ville située au sud de Tananarive, à environ 150 km de Antsirabé, sur les hauts plateaux de Madagascar. Cette école, qui scolarise environ 800 élèves, de la maternelle à la troisième, a ouvert, depuis la rentrée, une classe de seconde. Le collège Saint-Charles a accepté d'apporter son aide à cette ouverture.

Les familles qui y inscrivent leurs enfants sont, pour beaucoup d'entre elles, très pauvres. Le principal problème est le manque de nourriture. C'est surtout le cas lors de la période de soudure (de novembre à mars), pendant laquelle de nombreux enfants viennent à l'école le ventre presque vide, certains ne mangeant que du manioc séché. D'où le rôle important de la cantine. Répondant à la demande de la directrice de l'école, les élèves de Saint-Charles participent financièrement au fonctionnement de celle-ci.

Bol de riz solidaire

Chaque année, à l'occasion du Carême, l'opération « Bol de riz » permet de récolter environ 500 €, destinés à la cantine.

En plus de cette action de solidarité, une correspondance s'est établie, depuis 2000, entre les élèves de Fandriana et ceux de Saint-Charles. C'est par les sixièmes qu'ont débuté les échanges de lettres, poursuivis longtemps par certains. Jeanine Castel a été, plus de 40 ans, professeur d'histoire-géographie à Saint-Charle, dont 30 ans comme responsable des niveaux cinquième, puis sixième. Comme chaque année, elle est partie à Madagascar (du 10 novembre au 14 décembre), pour aider à l'enseignement du français à l'école de Fandriana. Au retour, dans ses bagages, elle a rapporté le courrier des enfants malgaches. Cette année, en plus des plis à destination des cinquièmes, quatrièmes et troisièmes, 33 lettres de sixièmes ont été partagées vendredi. Les réponses sont attendues pour les vacances de février et, si tout va bien, les jeunes Malgaches répondront à leur tour pour le mois de mai.

Des donateurs guipavasiens

De plus, quelque 20 enfants de Fandriana et Mazoharivo (à 50 km) sont scolarisés grâce à de généreux donateurs de Guipavas qui permettent d'assurer la scolarisation, les fournitures, la tenue et la cantine de ces enfants.

Source : LeTélégramme.fr

Nouveau commentaire :

Alerte Infos | Insolites et le-saviez-vous ? | Interviews | Communiqués | Photos galeries | Bons plans | Questions-Réponses | Vaovaom-piangonana | Recettes malgaches | Tout sur Air Madagascar | Contact | Chronique | Misy raha ao | Voyages, Tourisme à Madagascar | Mada en 1 clin d'oeil | Lu sur le Net | Codes promos | Mada infos régions | Soirées | Tv Gasy | Web radio | Vos agendas soirées et événements ici ! | Courrier des femmes | PPN | A la une | APFMada : Association "Agir pour les femmes à Madagascar" | Journal Télévisé RTA - Madaplus | Associations | Sponsors et partenaires du Big Mada White - Nuit Blanche 2016 | Retrouvez : infos et Communiqués Air Madagascar