Alerte Infos

Une belle histoire: Candy Cannell retrouve les traces de son grand-père malgache, tirailleur dans la Grande Guerre

Jeudi 13 Novembre 2014

Photo Le Républicain
Photo Le Républicain
Commémoration, les 100 ans de la Guerre 1914-1918 : Sans nouvelle de son grand-père depuis 1917, la petite-fille d’un tirailleur malgache mort dans la Marne en 1918 vient de retrouver sa trace et lui rend hommage.

Photo Le Républicain
Photo Le Républicain
Candy Cannell, habitante de Guillerval, a tenu parole. Quand elle était petite fille à Madagascar, sa grand-mère lui a dit : le jour où tu iras en France, promets-moi de retrouver l’endroit où est enterré ton grand-père et où il a fait la guerre. Le grand-père de Candy, Rakotomanga (fils de la forêt bleue) est le fils unique d’un riche propriétaire terrien de Madagascar, la grande ile.

Agé de 18 ans, il est fiancé quand la France fait appel aux troupes coloniales. Ce sont d’abord les tirailleurs nord-africains et sénégalais, un terme regroupant tous les soldats issus de l’Afrique occidentale française, qui sont envoyés au front. Ils sont suivis des Indochinois, des Somalis et des Malgaches.

Le premier bataillon malgache est formé en octobre 1915. Cinq autres suivront en 1916, que Rakotomanga rejoint comme volontaire. Cette année-là, avec huit autres hommes de son village, il prend le bateau pour quatre semaines de traversée, un long voyage souvent fatal aux conscrits malgaches. Il débarque à Fréjus-Saint-Raphaël, un des camps d’acclimatation les plus importants de l’armée coloniale où sont formés les bataillons. Rakotomanga reçoit son habil- lement, son armement et envoie une lettre à sa fiancée, évoquant tous ses copains malades sur le bateau et annonçant que son 19e bataillon de tirailleurs malgaches part “au feu et au front”. Cette lettre sera la seule reçue par sa fiancée enceinte du père de Candy, qui mourra à 111 ans sans avoir reçu aucune nouvelle de son amour de jeunesse.

De la grande île à la Marne

Fidèle à sa promesse, Candy Cannell, une fois en France cherche mais ne trouve aucune trace de l’incorporation et des circonstances de la disparition de son grand-père jusqu’à il y a deux ans. A force de ténacité, son frère retrouve dans les archives militaires du sud de la France le nom de son grand-père, mort pour la France. Rakotomanga, soldat de deuxième classe dans la quatrième compagnie du 19e bataillon de tirailleurs malgaches, est décédé à l’hôpital de Chanzy à Sainte-Menehould dans la Marne le 29 janvier 1918 à 17h30, suite à ses blessures. Il a été enterré dans le carré des musulmans.

Dans une lettre, un de ses copains qui l’a accompagné à l’hôpital évoque un homme de grand cœur. Les circonstances de la blessure de Rakotomanga restent inconnues mais en 1917, le 19e bataillon auquel il appartenait a quitté Fréjus en train pour Creil puis pour l’Aisne et la Marne. Les Malgaches, comme les Indochinois, ont été plutôt utilisés pour des travaux de génie ou dans les usines d’armement mais 3 000 tirailleurs malgaches ont été tués au combat.

Une fois dans l’Est, le 19e bataillon effectue des travaux de construction de voies ferrées, des réparations de routes et une réfection de canal. Parfois très proches du front, des tirailleurs de ce bataillon sont blessés et tués par des éclats d’obus.

Après avoir retrouvé la trace de son grand-père, Candy Cannell compte parcourir le même chemin que lui, de Fréjus à Sainte- Menehould, pour une nouvelle mission : “rendre hommage aux morts qui se sont donnés pour la France mais aussi, en tant qu’aînée d’une famille de sept enfants, ramener mon grand-père sur sa terre natale, à Madagascar”.

Source Le Républicain
N.R.

Nouveau commentaire :

Alerte Infos | Insolites et le-saviez-vous ? | Interviews | Communiqués | Photos galeries | Bons plans | Questions-Réponses | Vaovaom-piangonana | Recettes malgaches | Tout sur Air Madagascar | Contact | Chronique | Misy raha ao | Voyages, Tourisme à Madagascar | Mada en 1 clin d'oeil | Lu sur le Net | Codes promos | Mada infos régions | Soirées | Tv Gasy | Web radio | Vos agendas soirées et événements ici ! | Courrier des femmes | PPN | A la une | APFMada : Association "Agir pour les femmes à Madagascar" | Journal Télévisé RTA - Madaplus | Associations | Sponsors et partenaires du Big Mada White - Nuit Blanche 2016 | Retrouvez : infos et Communiqués Air Madagascar