Alerte Infos

Vendredi 13 novembre, vendredi noir: Paris attaqué: près d'une quarantaine de morts et plus de 50 personnes blessées.

Samedi 14 Novembre 2015

Photo AFP
Photo AFP
Au moins 39 personnes ont été tuées vendredi soir lors d'attaques simultanées à Paris, selon un dernier bilan de la préfecture de police de Paris (PP) publié peu avant minuit.

Une cinquantaine de blessés se trouvent dans un état très critique. Les attaques ont eu lieu à proximité du Stade de France et dans les Xe et XIe arrondissements de la capitale, où une prise d'otages était en cours dans la salle de spectacle du Bataclan. Selon les informations recueillies par Europe 1, un tireur aurait été abattu et deux auteurs présumés seraient toujours recherchés. Le parquet antiterroriste s'est saisi de l'enquête.

La Préfecture de Paris annonce cette nuit un "couvre feu", exhorte les parisiens à rester chez eux, une cellule ministérielle de crise se réunit avant un conseil des ministres en pleine nuit... François Hollande (à 23h50) exprime toute son horreur, sa peine vis à vis des victimes de ces attaques sordides, il évoque des décisions d'urgence telle que la fermeture des frontières françaises, l'Etat d'urgence est décrété dans toute la France, une décision qui n'a pas été prise depuis la guerre d'Algérie... perquisitions, fermetures de certains lieux, mobilisation de l'armée, de toutes les forces possibles... si on a senti dans la voix du Président Hollande un léger tremblement certainement lié aux émotions, à la situation, il se voulait tout de même ferme avec des grandes décisions pour protéger les français...

Restaurant Le Petit Cambodge Xe arrondissement de Paris, là où partaient les premières fusillades
Restaurant Le Petit Cambodge Xe arrondissement de Paris, là où partaient les premières fusillades
Rappel sur ces attaques:
Tirs dans le centre, explosions à Saint-Denis. Selon le tout premier bilan de la préfecture de police de Paris, trois personnes ont été tuées dans des explosions dans le secteur du stade de France où se déroulait un match amical France-Allemagne et 15 sont mortes dans la salle de spectacle du Bataclan, où se déroule une prise d'otage. Interrogée peu après 22h30, la préfecture de police dénombrait "au moins trois fusillades, peut-être quatre dans le secteur du Bataclan (XIe arrondissement) et rue de Charonne (Xe arrondissement)". Un policier aurait également été blessé dans les alentours de la place de la République.

Un tireur abattu ? Selon les informations d'Europe 1, un tireur aurait été abattu au niveau de cette salle de concert et deux auteurs présumés seraient toujours recherchés.

Au Bataclan, "ils ont tiré à l'aveugle sur la foule". Le journaliste d'Europe 1 Julien Pearce assistait vendredi soir à un concert de rock dans la salle de spectacle du Bataclan, ciblé par une des attaques, où 15 personnes seraient mortes. "Je me trouvais à l'intérieur de la salle quand plusieurs individus armés sont rentrés en plein concert", rapporte-t-il. "Deux ou trois individus non masqués sont rentrés avec des armes automatiques de type kalachnikov et ont commencé à tirer à l'aveugle sur la foule", raconte le journaliste qui estime que "cela a duré une dizaine, une quinzaine de minutes, ça a été extrêmement violent". "Il y a eu un vent de panique, tout le monde a couru vers la scène, il y a eu des scènes de piétinement, je me suis moi même fait piétiné", décrit le journaliste.

Attentats suicides à Saint-Denis ? A Saint-Denis, deux explosions ont été entendues à proximité du stade de France, dans une brasserie et un Mc Donald. Selon les informations d'Europe 1, il pourrait s'agir d'attentats suicides. Trois personnes ont été tuées dans ces explosions parmi lesquelles pourraient se trouver les auteurs. Plusieurs sources mentionnent également l'explosion d'une bonbonne de gaz.
Le Stade de France évacué. Les spectateurs qui ont assisté au match amical France - Allemagne (2-0) au Stade de France vendredi soir ont été invités à quitter l'enceinte par trois portes (nord, sud et ouest), selon des annonces du speaker et sur les écrans géants. Plusieurs milliers de spectateurs ont trouvé refuge sur la pelouse et s'y trouvaient toujours à 23h10, dans le calme. L'accès des journalistes à la zone mixte (lieu des entretiens avec les joueurs) et à la salle de conférence de presse des entraîneurs était impossible.

Hollande Valls et Cazeneuve à Beauvau. Le président Hollande, le Premier ministre Manuel Valls et le ministre de l'Intérieur Bernard Cazeneuve sont réunis en cellule de crise au ministère de l'Intérieur place Beauvau a indiqué Matignon.


A l'heure où nous bouclons, ces chiffres sont provisoires. Un assaut est en cours au Bataclan où des otages s'y trouvaient encore.
Sources Europe1, AFP, LCI, TF1, BFM
N.R.

Nouveau commentaire :

Alerte Infos | Insolites et le-saviez-vous ? | Interviews | Communiqués | Photos galeries | Bons plans | Questions-Réponses | Vaovaom-piangonana | Recettes malgaches | Tout sur Air Madagascar | Contact | Chronique | Misy raha ao | Voyages, Tourisme à Madagascar | Mada en 1 clin d'oeil | Lu sur le Net | Codes promos | Mada infos régions | Soirées | Tv Gasy | Web radio | Vos agendas soirées et événements ici ! | Courrier des femmes | PPN | A la une | APFMada : Association "Agir pour les femmes à Madagascar" | Journal Télévisé RTA - Madaplus | Associations | Sponsors et partenaires du Big Mada White - Nuit Blanche 2016 | Retrouvez : infos et Communiqués Air Madagascar