Alerte Infos

Villeneuve-d’Ascq : les lycéens de Dinah Derycke en route pour Madagascar

Mardi 15 Septembre 2015

Le lycée Dinah Derycke organise pour la première fois un jumelage avec le lycée de Sainte-Marie (île de Madagascar), cette année. Un projet destiné à l’échange et à la découverte, qui demande beaucoup d’organisation.

« C’est la première fois que nous réalisons un jumelage, mais cela s’inscrit dans le projet Madagascar qui existe depuis 2007 », explique d’entrée de jeu Prospérine Zidzou, une enseignante du lycée Dinah Derycke. 14 élèves et trois accompagnateurs rejoindront en effet le lycée de Sainte-Marie (île à l’est de l’Afrique), ce 9 octobre. Pour cela, ils doivent se préparer.

« C’est le Conseil régional qui nous a demandé, en septembre 2014, de rejoindre le processus de jumelage auquel quatre lycées participent déjà, explique Prospérine Zidzou. Isabelle Dhinaux (professeur documentaliste) et moi-même avons donc pris le projet en main. » Dès lors, le lycée a organisé une vente aux épices, une soirée... pour récupérer des fonds.

Tout le monde s’investit !

Les 1 000 € alors accumulés, ajoutés aux 16 000 € versés par le Conseil régional, permettront aux jeunes du lycée Dinah Derycke de partir. Mais il reste encore du travail, puisque le but est également de recevoir les Malgaches ici, ce qui nécessite au total 50 000 €...

Les lycéens doivent donc, d’après l’accompagnateur de projet de l’OMJC, Ludovic Legros, devenir les « rois du marketing ». Ils apprennent alors à animer une plateforme de financement participatif (Ulule) pour réaliser un appel aux dons. « Une demande de travail qui ne nous effraie pas », confient les candidats. En effet, ils semblent à l’aise. Surtout, quand Ludovic Legros leur demande « d’utiliser les réseaux sociaux pour en parler, et de ne pas hésiter ».

J-1 mois avant le départ.

Chacun semble prêt à partir. Certains, pour « voyager et découvrir une autre culture » comme Mehdi Meziani, Maxime Meunier et Priscillia Leclerc. Un autre, pour « obtenir de l’expérience, dans le but de créer sa propre association d’aide aux Kurdes ». Tel est le cas de Giourgui Avdalov, un jeune déjà investi dans le milieu associatif (La Croix rouge, SDF).

Les enseignants aspirent de leur côté aux échanges pédagogiques... Madame Zidzou explique : « Les Malgaches ont un laboratoire qui ne fonctionne pas, car ils ont peu voire pas de matériel. Nos lycéens réaliseront alors pour eux des expériences ici, qui seront visualisées là-bas. » C’est un échange de bons procédés : un projet humanitaire.

Source : lavoixdunord.fr

Nouveau commentaire :

Alerte Infos | Insolites et le-saviez-vous ? | Interviews | Communiqués | Photos galeries | Bons plans | Questions-Réponses | Vaovaom-piangonana | Recettes malgaches | Tout sur Air Madagascar | Contact | Chronique | Misy raha ao | Voyages, Tourisme à Madagascar | Mada en 1 clin d'oeil | Lu sur le Net | Codes promos | Mada infos régions | Soirées | Tv Gasy | Web radio | Vos agendas soirées et événements ici ! | Courrier des femmes | PPN | A la une | APFMada : Association "Agir pour les femmes à Madagascar" | Journal Télévisé RTA - Madaplus | Associations | Sponsors et partenaires du Big Mada White - Nuit Blanche 2016 | Retrouvez : infos et Communiqués Air Madagascar