Alerte Infos

Zaza Ramandimbiarison : sérieux challenger à la Primature

Mardi 1 Mars 2011

Zaza Ramandimbiarison, Directeur de Cabinet à la Présidence de la Haute Autorité de la Transition... (source courrier de mada)
Zaza Ramandimbiarison, Directeur de Cabinet à la Présidence de la Haute Autorité de la Transition... (source courrier de mada)
Actuel Directeur de Cabinet à la Présidence de la Haute Autorité de la Transition, Zaza Ramandimbiarison véhicule dans l’opinion publique l’image d’un cadre supérieur doué pour la gestion ainsi que les relations avec les bailleurs de fonds, notamment la Banque mondiale.

N’appartenant à aucune formation politique, n’affichant a priori aucune ambition politique non plus, Zaza Ramandimbiarison pourrait cependant constituer un challenger sérieux au poste de Premier Ministre de consensus. Etant donné que selon la feuille de route, le Président de la Transition , Andry Rajoelina en l’occurrence, désignera le Premier Ministre sur une liste de noms présentés par les partis politiques, c’est à lui seul que revient la décision, a affirmé l’intéressé. Il a néanmoins reconnu que le cas échéant, il ne refusera pas cette nomination Il a rejoint le pouvoir actuel afin que le changement puisse être effectif, selon ses explications. Durant une interview d’une heure sur la Radio Antsiva la semaine dernière, l’ancien Vice – Premier Ministre chargé des questions économiques de Marc Ravalomanana, a expliqué sa compréhension du changement, développé d’ailleurs dans son ouvrage « Madagascar, une nation à bâtir ». En ce qui concerne la gestion des affaires de l’Etat, le changement doit s’effectuer par la dépolitisation de l’administration, et surtout par le refus de la pensée revancharde, a noté Zaza Ramandimbiarison. Il distingue ainsi le gouvernement constitué par les ministres, qui se charge de l’exécutif et l’administration, qui regroupe les fonctionnaires, dont les hauts commis de l’Etat s’étant récemment manifestés sur les affaires nationales. Par ailleurs, il préconise que ceux qui ont des compétences doivent partager leur savoir auprès de leurs collègues, prenant en exemple la décentralisation. Il ne suffit pas de critiquer les actions dans les régions si celles – ci sont inadaptées, mais il faut donner la solution et partager les méthodes efficaces. En ce qui concerne la reconnaissance internationale, Zaza Ramandimbiarison considère que les critères de bonne gouvernance seront les premiers repères de la communauté internationale. Les financements extérieurs doivent contribuer au développement, mais ce sont d’abord les Malgaches qui doivent promouvoir ce développement, afin que les actions des dirigeants aient un impact positif durable sur la population, a indiqué l’intervenant. A noter que l’association « Fiombonan’ny Sihanaka Mifanasoa » a soumis le nom de Zaza Ramandimbiarison comme Premier Ministre de consensus.
N.R.

Nouveau commentaire :

Alerte Infos | Insolites et le-saviez-vous ? | Interviews | Communiqués | Photos galeries | Bons plans | Questions-Réponses | Vaovaom-piangonana | Recettes malgaches | Tout sur Air Madagascar | Contact | Chronique | Misy raha ao | Voyages, Tourisme à Madagascar | Mada en 1 clin d'oeil | Lu sur le Net | Codes promos | Mada infos régions | Soirées | Tv Gasy | Web radio | Vos agendas soirées et événements ici ! | Courrier des femmes | PPN | A la une | APFMada : Association "Agir pour les femmes à Madagascar" | Journal Télévisé RTA - Madaplus | Associations | Sponsors et partenaires du Big Mada White - Nuit Blanche 2016 | Retrouvez : infos et Communiqués Air Madagascar