A l'emporte pièce

A l'Emporte-pièce : Les étoiles filantes...

Samedi 11 Décembre 2010

DES ETOILES FILANTES
Une échéance agite quelque peu les casernes. Beaucoup attendent la consécration par la promotion au grade de général. D’autres peuvent y prétendre pour des services rendus à la patrie. Sinon… au patron. A un moment où des remous à répétition secouent les rangs des Forces Armées, le choix des nominés n’est pas chose facile. Andry Rajoelina doit ménager les susceptibilités des uns et des autres.

A L’HEURE DU BILAN
A l’heure du bilan, les entreprises affichent un résultat peu reluisant. Après deux années de crise politique dans un contexte de marasme économique, beaucoup ont baissé pavillon, ou déposé le bilan. Pour garder le cap, certaines entreprises ont dû licencier en masse. Néanmoins, d’autres secteurs ont pu sortir la tête hors de l’eau. Le retour des touristes et l’ouverture d’hôtels de classe internationale ont revigoré le tourisme malgache. Mais cette embellie est encore précaire pour parler d’une véritable relance de l’économie.

DE BONNES AFFAIRES
Trouver des femmes de ménage dignes de confiance et répondant aux critères requis, voilà un casse-tête pour les familles aisées de la capitale. Aussi, des agences plus ou moins légales exploitent-elles le créneau devenu une mine d’or. Des cases en bois installée dans des quartiers populeux servent souvent de bureau. De bouche à oreille, l’agence assoit sa réputation. Le gérant fait venir des adolescentes des communes éloignées de la capitale. A chaque contrat conclu, l’agence perçoit la moitié du salaire, à titre de commission.

MA CABANE AU CANADA
Devant la persistance de la crise politique, certains malgaches se sentent prêts à changer de vie, souhaitant aujourd’hui explorer des horizons lointains. Le Canada est devenu la première destination de ceux qui ont les moyens de ces ambitions. Les étudiants boursiers ont été les premiers à franchir le pas. D’autres catégories de personnes ont suivi leurs traces, accompagnées de familles entières, bénéficiant de nombreuses facilités pour intégrer la société canadienne. Mars Ravalomanana, quant à lui, a déniché au Canada, un éminent professeur d’économie pour être son Chief of Staff. C’était Henri Roger Ranaivoson.

L’EURO MONNAIE COURANTE
Madagascar est loin de satisfaire les exigences économiques et financières pour espérer faire son entrée dans la zone euro. Pourtant de nombreuses transactions se font avec la monnaie européenne. Comme la location des villas et appartements de luxe. La facture des chaines de télévision câblées se fixe également en euro avant sa conversion en ariary. Cette pratique comme la double tarification, FMG/Ariary, a été formellement interdite sous Marc Ravalomanana. Mais les fluctuations en dents de scie de l’ariary ont favorisé le recours à l’euro, plus stable.
Ginette Ravelomanantsoa

Top secret | A suivre... | Les lauriers de l'Hebdo | A l'index | A l'emporte pièce