A l'emporte pièce

A l'Emporte-pièce : par le plus pur des hasards...

Lundi 6 Décembre 2010

L’attachement des Malgaches aux paris clandestins et légaux est bien connu. Ils misent sur tout et n’importe quoi. L’issue d’un match de football ou rugby, les combats de coqs, les numéros des véhicules qui passent, les jeux de cartes, et bien sûr les courses de chevaux à Vincennes, Maison-Laffite, Longchamp ou Lyon-Parily. La crise économique qui frappe de plein fouet de nombreuses familles incite des novices à tenter leur chance. Et aujourd’hui, beaucoup se lancent sur les paris en ligne où on peut défier des pros du poker.

DE TOUTES LES COULEURS

Les partis politiques malgaches adorent les regroupements ou les alliances contre-nature ou conjoncturelles. De tels rassemblements dissimulent la faiblesse des uns et des autres. Certaines formations politiques n’ont d’adhérents que les membres de la famille du fondateur. La dernière-née de ces plates-formes s’appelle « Arc-en ciel » et le rapprochement s’est fait au sein du Conseil supérieur de la Transition. Les verts, le Farimbona, le Leader Fanilo et bien d’autres courants d’idées s’y associent. Un moyen de pression aussi avant le remaniement du gouvernement.

RAISONS D’ETAT

Les ténors des trois mouvances anti-Andry Rajoelina ont instillé dans l’esprit des citoyens que l’Etat n’existe plus avec le pouvoir de Transition illégalement installé. Aussi, les chauffards des taxis-be refusent-ils d’être contrôlés par les agents de la police. Les marchands irréguliers boudent les marchés qui leur sont dédiés. Des politiciens se croyant intouchables, invitent les Forces armées à se rebeller. La fermeté du gouvernement vis-à-vis des mutins à Ivato rappelle à tous, l’existence d’un Etat.

DES ARGUMENTS SOLIDES

Il suffit de faire un tour dans les périphéries de la capitale pour se rendre compte que l’immobilier a bel et bien résisté à la crise économique. Les constructions des particuliers poussent comme des champignons. En outre, des promoteurs immobiliers proposent la vente à crédit des villas et appartements de luxe à bâtir. Cette constatation a certainement motivé Andry Rajoelina à ouvrir le chantier des 10.000 logements sociaux accompagné par la cimenterie d’Amboanio. La cohérence des initiatives reste à prouver sur le terrain.

LE REMEDE PIRE QUE LE MAL

La grève des médecins et des enseignants chercheurs donne du fil à retordre au gouvernement ?pour venir à bout des hommes en blouse blanche, il a été décidé de décréter la réquisition. C’est une démarche inacceptable et inadmissible sauf dans des cas extrêmes comme les catastrophes naturelles, souligne le syndicat des médecins en grève. Les enseignants-chercheurs, eux, continuent à durcir leur mouvement. « Tout cela entre dans un vaste plan de déstabilisation » déduit le colonel Richard Ravalomanana, au fait des dossiers confidentiels.
Ginette Ravelomanantsoa

Top secret | A suivre... | Les lauriers de l'Hebdo | A l'index | A l'emporte pièce