Chronique

A qui le gros lot ?

Jeudi 3 Mars 2011

Meetings militants d’un côté, réunion solennelle de l’autre, déclarations tonitruantes de part et d’autre. Les politiciens malgaches nous ont bien montré que lorsqu’ils se concertent, ils arrivent à prendre des décisions. Le citoyen qui va subir les conséquences de ces mesures a-t-il son mot à dire ? Quels calculs politiques encore se dissimulent derrière ces dispositions ?

D’une part, le Professeur Zafy Albert a ajouté un « parallélisme » à son palmarès : après les financements parallèles qui ont illustré son mandat de président de la république (1993 – 1196), voici qu’il tient à instaurer une transition parallèle. Parce qu’il n’y a pas de pouvoir effectif au pays, selon ses arguments. D’autre part, l’ultimatum du 08 mars pour la signature du nouvel Accord d’Ivato - pour la tenue des élections et la validation de la feuille - a été proclamé à l’égard de la communauté internationale. Tenir en une seule journée les présidentielles et les législatives constitue une innovation pour laquelle un pays comme le nôtre n’est pas préparé. Un simple scrutin comme le référendum avait déjà engendré des difficultés considérables, pour n’évoquer que les listes électorales catastrophiques du 17 novembre 2010. Simple illustration de la réalité dans nos zones rurales, des gens sont morts en traversant un cours d’eau durant le transport des résultats électoraux. Certes, le mois de septembre, annoncé comme étant celui de ce double scrutin législatif et présidentiel est censé se situer encore dans la saison sèche. Mais (même) la météo nous a habitués à ses frasques depuis le début de l’année, en inondant de manière incongrue les régions arides du sud malgache. Les élections seront-elles fiables ? Comment va-t-on choisir entre les candidats aux présidentielles et les futurs députés d’une même formation politique ?

Aussi, en considérant ces divers points, l’on se demande si la sortie de crise sera effective. Rien que sur l’aspect social en effet, l’inflation sera-t-elle jugulée d’ici septembre ? La sécurité et la paix seront-elles préservées ? Pourra-t-on enfin circuler librement sans craindre pour sa personne et ses biens ? Ce sont tant de soucis contre lesquels le commun des Malgaches ne peut répondre qu’en cherchant des loisirs divers. Comme jouer à la loterie par exemple. Tenter sa chance pour une cagnotte de 400 millions Ar cette semaine. Qui aura le gros lot, les politiciens ou les citoyens ? En d’autres termes, qui aura le dernier mot dans tout ceci ?
N.R.

Alerte Infos | Insolites et le-saviez-vous ? | Interviews | Communiqués | Photos galeries | Bons plans | Questions-Réponses | Vaovaom-piangonana | Recettes malgaches | Tout sur Air Madagascar | Contact | Chronique | Misy raha ao | Voyages, Tourisme à Madagascar | Mada en 1 clin d'oeil | Lu sur le Net | Codes promos | Mada infos régions | Soirées | Tv Gasy | Web radio | Vos agendas soirées et événements ici ! | Courrier des femmes | PPN | A la une | APFMada : Association "Agir pour les femmes à Madagascar" | Journal Télévisé RTA - Madaplus | Associations | Sponsors et partenaires du Big Mada White - Nuit Blanche 2016 | Retrouvez : infos et Communiqués Air Madagascar