A l'emporte pièce

Echappement libre...

Dimanche 11 Septembre 2011

La crise économique servie à toutes les sauces par des politiciens de tous bords semble épargner certaines activités. Par exemple, des concessionnaires de voitures neuves affirment être en rupture de stock à cause d’une forte demande de véhicules, ces derniers pourtant classés objets de luxe. Pour un analyste de la situation macro-économique, sous couvert d’anonymat, la Transition a fait des nouveaux riches mais appauvrit davantage la majorité de la population. D’où ce penchant pour les signes extérieurs de richesse.

Université d’été

L’année académique à l’université peine à s’achever avec des grèves sporadiques du personnel administratif, des enseignants-chercheurs et des étudiants eux-mêmes. Et une autre bagarre se profile déjà à l’horizon pour la rentrée. Plusieurs demandes affluent pour occuper les studios des nouvelles cités universitaires qui attendent d’être équipées. Comme les offres sont toujours insuffisantes, la distribution fait souvent naître des tensions sociales au campus.

Génération désenchantée

Après la déconfiture aux jeux des îles des Seychelles, Madagascar a pu redorer son blason à travers l’organisation de l’Afrobasket Men. Mais la médiocrité fait un retour en force aux Jeux africains. Avec une délégation réduite à quelques membres, faute de financement adéquat, Madagascar joue le rôle de figurant avec des ambitions bien limitées. Le sport doit être une priorité, clament souvent les dirigeants politiques.

Exit la privatisation

Satisfaction sur toute la ligne. Le Premier ministre Camille Vital, le ministre des Transports Benjamina Ramanantsoa, le président du conseil d’administration de la compagnie aérienne, Hery Rajaonarimampianina le ministre des Finances et du budget ont loué la clairvoyance de l’Etat dans le choix du Boeing 777-200 pour Air Madagascar. Performant, moderne, confortable, les superlatifs étaient de rigueur. Les réformes attendues proposent du déjà vu : la location d’avion. Pas question de privatiser le « joyau » de l’Etat.

Implosions

Les alliances politiques circonstancielles se scient l’une après l’autre. L’espace de concertation politique est le premier à faire les frais de l’indiscipline de ses membres.

Chacun choisit le camp qui lui convient. Les forces politiques unies de Roger Ralison et Victor Manantsoa doivent s’accommoder de la dissidence de Jean André Ndrémanjary. Les Trois mouvances, quant à elles, ont été, depuis longtemps, dépouillées de leurs éléments essentiels.

N.R.

Top secret | A suivre... | Les lauriers de l'Hebdo | A l'index | A l'emporte pièce