Alerte Infos

Havre: La sortie solidaire à Madagascar de trois étudiantes havraises

Mercredi 28 Mars 2018

Élise, Chloé et Cécile pour l'association Eau de Coco
Élise, Chloé et Cécile pour l'association Eau de Coco
Solidarité. Trois étudiantes ont passé un mois à Madagascar pour soutenir l’association. Elles sont revenues changées de leur mission malgache.

Basée à Motteville, l’association Eau de Coco vient de tenir son assemblée générale à Rouen. Une réunion qui a permis de présenter trois étudiantes Havraises de retour de Madagascar où elles sont restées un mois pour soutenir et aider l’association. Depuis sa création en 2005, Eau de Coco a pris le parti de l’éducation comme moteur de développement. « Notre mission, c’est de travailler en faveur des personnes défavorisées dans différentes régions du monde », rappelle le coordinateur du réseau, Stéphane Hamouis. Car Eau de Coco est désormais un réseau international avec deux antennes en France et plusieurs structures à l’étranger (Espagne, Suisse, Andorre, Suède, Hongrie...). Financée principalement par des dons et des événements, elle s’investit ainsi dans divers projets éducatifs, sociaux et environnementaux en Europe (avec son programme ESIP), au Cambodge (avec son programme Coconut Waters) et surtout à Madagascar (avec son programme Bel Avenir).

Sortie solidaire marquante
« On a aussi ce que l’on appelle du bénévolat international », précise Stéphane Hamouis. D’où la présence à cette assemblée de trois élèves du Lycée Jeanne-d’Arc au Havre, Élise, Chloé et Cécile qui ont passé six semaines à Tuléar dans le sud-ouest de Madagascar. « C’est notre professeur Mme Bertrand qui nous l’a proposé », expliquent les étudiantes. Bien qu’assurément basée sur le volontariat, cette sortie solidaire malgache entrait également dans le cadre de leur stage pour leur cursus. « On a fait des animations, des cours de français », résument-elles. Sur place, chacune travaillait dans une structure différente comme Cécile qui a œuvré dans une cantine solidaire. « Je me suis rendu compte que les filles avaient des poux donc j’ai créé un shampooing avec les moyens du bord ». Dans la structure de Chloé, l’hygiène aussi était négligée. « J’ai remarqué que les mamans n’utilisaient pas de savon pour se laver les mains, elles ne comprenaient pas l’intérêt. Du coup, j’ai fait un jeu de société autour de ça. » Une expérience malgache riche d’enseignements humainement parlant. « Comme le partage », souligne Élise. « On ne s’est pas senties du tout en insécurité. Ce sont des gens très accueillants, du coup on est vite à l’aise même s’il y a une grande différence de culture », ajoute Chloé. « On a appris à se débrouiller seules dans un pays qu’on ne connaissait pas », complète Cécile. Si leur professeure leur a planifié le trajet, elles sont en effet parties seules avec leurs propres moyens (fonds récoltés par diverses actions plus leurs économies personnelles), cette aventure les a changées. Un groupe de jeunes du Mesnil-Esnard partira en octobre pour la même destination.

Association Eau de Coco, 20 rue des Roseaux Saint-Michel à Motteville. Tél. 07 81 27 20 98.

coordination@eaudecoco.org

www.eaudecoco.org

Source Paris-Normandie.fr
N.R.

Nouveau commentaire :

Alerte Infos | Insolites et le-saviez-vous ? | Interviews | Communiqués | Photos galeries | Bons plans | Questions-Réponses | Vaovaom-piangonana | Recettes malgaches | Tout sur Air Madagascar | Contact | Chronique | Misy raha ao | Voyages, Tourisme à Madagascar | Mada en 1 clin d'oeil | Lu sur le Net | Codes promos | Mada infos régions | Soirées | Tv Gasy | Web radio | Vos agendas soirées et événements ici ! | Courrier des femmes | PPN | A la une | APFMada : Association "Agir pour les femmes à Madagascar" | Journal Télévisé RTA - Madaplus | Associations | Sponsors et partenaires du Big Mada White - Nuit Blanche 2016 | Retrouvez : infos et Communiqués Air Madagascar



Les plus lus