Questions-Réponses

Interview de Monsieur le Directeur Général d’Air Madagascar

Jeudi 7 Juin 2012

Hugues Ratsiferana, Directeur Général d’Air Madagascar
Hugues Ratsiferana, Directeur Général d’Air Madagascar
Monsieur le Directeur Général, comment analysez-vous l’offre aérienne actuelle par rapport aux ambitions de la destination Madagascar et quelles sont les perspectives à moyen terme ?

Madagascar est fermement décidé à se positionner comme une destination de premier ordre dans les prochaines années...

L’offre aérienne actuelle suit cette tendance bien que des efforts soient encore à déployer aussi bien en termes de fréquences que de lignes. Air Madagascar travaille dans ce sens en mettant en œuvre une stratégie claire. Il y a d’abord la modernisation et le renforcement de sa flotte qui a commencé avec l’arrivée de deux nouveaux Airbus A340-300. Cela permettra à la compagnie d’être présente plus efficacement sur les marchés européen et asiatique. Sur le plan régional, nous développons actuellement une ambitieuse politique de partenariat pour pouvoir augmenter nos capacités sans engager des investissements lourds. Mentionnons ensuite la mise en place de hubs pour desservir les sites à fort potentiel touristique. Les régions Atsinanana et Alaotra Mangoro tels que Mananara et Sainte Marie sont concernés par ce programme ainsi que d’autres destinations comme le Nord-Ouest ou encore Morondava, Isalo et Andavadaoka dans la partie sud de l’île. Mais l’amélioration de l’offre aérienne nécessite aussi un capital humain de qualité. Air Madagascar accorde actuellement une importance particulière au renforcement des capacités de l’ensemble de son équipe et cela se ressentira certainement sur la qualité de ses services.

Air Madagascar, tout comme de nombreuses autres compagnies dans le monde, évolue dans un contexte difficile. Il y a-t-il des possibilités pour rendre la destination moins chère malgré un pétrole cher et d’autres facteurs contraignants ?

Comme vous le dites, la situation n’est pas facile aussi bien pour nous que pour les autres. Mais nous déployons tous les efforts possibles pour répondre aux attentes de nos actuels et futurs clients. Pour atteindre un tel objectif, Air Madagascar doit proposer une offre compétitive. Une politique promotionnelle est appliquée, d’autres incitations vont sûrement venir. D’ailleurs, vous avez certainement remarqué qu’une campagne offre actuellement l’opportunité de venir dans la Grande Ile pour moins de 500 euros. Les résultats attendus des mesures de redressement de la compagnie et l’accroissement du nombre de touristes pourraient également, à terme, influer positivement sur les prix.

Comment se passe la collaboration d’Air Madagascar avec les autres entités impliquées dans le développement du tourisme à Madagascar ?

C’est à travers une ambition commune de faire du tourisme un puissant moteur de développement économique que nous travaillons ensemble. Air Madagascar collabore étroitement par exemple avec les offices régionaux du tourisme et les opérateurs touristiques pour installer les hubs. La compagnie soutient aussi différentes initiatives comme la tenue de l’International Tourism Fair Madagascar ou encore la présence dans les grands salons internationaux. La compagnie compte également s’impliquer fortement avec ses partenaires pour instaurer un tourisme durable dans la Grande Ile.
N.R.