A suivre...

L’ARME DU CRIME...

Samedi 12 Mars 2011

Un présumé bandit a été abattu cette semaine à Mahitsy avec son « outil de travail » en l’occurrence une arme de guerre Kalachnikov. Les forces de l’ordre ne sont pas peu fières de leur performance mais on aimerait qu’elles aillent jusqu’au fond des choses. A quel général ou colonel appartient cette arme ?

LE SORT DE RALAISEHENO

La suspension du maire d’Ankaraobato est prolongée de trois mais sa sortie de prison. Guy Maxime Hasinjaka Ralaiseheno reste ainsi sans successeur lors que ses détracteurs réclament la mise en place d’un PDS pour résoudre les problèmes de la commune. La HAT osera-t-elle leur donner satisfaction ?

Julien Ravelomihary
A la rescousse


La présidence de la Haute autorité de transition (HAT) décidée de remplacer le colonel Claude Razafimahatratra, directeur de la sécurité présidentielle (DSP), à la suite d’un attentat à l’encontre du convoi présidentiel au le jeudi de 3 mars. Julien Ravelomihary, ancien commandant du Groupe de sécurité d’intervention spéciale (GSIS), vient à la rescousse à Ambohitsorohitra, 24 heurres après les faits. Considéré comme un spécialiste de la lutte contre le terrorisme sous toutes formes, ce militaire a reçu toute la considération et la confiance de la présidence de la HAT.


Athanase Tongavelo
La sourde oreille


Le syndicat des enseignants chercheurs de l’enseignement supérieur (SECES) est toujours dans l’attente du paiement des indemnités de recherche et des heures complémentaires. La suspension des cours, le gel des résultats des examens et des concours seront ainsi les premières conséquences d’une imminente reprise de la grève si aucun paiement n’est effectué dans les jours qui viennent. Le ministre de l’Enseignement supérieur et de la recherche scientifique, Athanase Tongavelo fait la sourde oreille à ces revendications et essaie de gagner du temps en renvoyant la balle au ministère des Finances et du budget.

Samuel Rakotondrajoa
Discrédité


Suite à la mauvaise gestion de la grève des auto-écoles et bien d’autres choses, le directeur général de l’agence de transport (ATT), Samuel Rakotondrajoa a été limogé par le ministère du Transport vendredi dernier. Le directeur technique et celui des comptes prendront provisoirement la direction de l’ATT jusqu’à une éventuelle nomination d’un directeur général. Pour sa défense, Samuel Rakotondrajoa déplore l’inexistence d’une politique nationale concernant le transport terrestre qui devait être la base de toute activité de l’ATT.
N.R.

Top secret | A suivre... | Les lauriers de l'Hebdo | A l'index | A l'emporte pièce