Chronique

La terre, ce grand village

Jeudi 17 Mars 2011

S’il est une particularité de ce 21ème siècle qui le distingue de tous les précédents, c’est bien la rapidité de circulation de l’information. L’essor des nouvelles technologies de communication peut expliquer cette proximité apparente des faits, d’un pays à l’autre, d’un continent à l’autre : Internet, la TV par satellite, la téléphonie mobile, etc. nous mettent en relation à l’autre bout de la terre quasiment en temps réel.

C’est pourquoi les événements en Lybie sont relatés par les médias malgaches, de même que ce qui s’était produit en Tunisie, en Algérie, en Egypte. La catastrophe qui sévit actuellement au Japon est systématiquement présente dans les éditions des médias audiovisuels, catastrophe qui s’avère alarmante. Après les tremblements de terre, le tsunami a ravagé l’est du Japon, et le pire, la menace nucléaire se profile à Fukushima. Ceci est bien loin des soucis de la population malgache, en vérité. Les politiques se demandent quel poste ils vont bien pouvoir décrocher, comment ils vont remporter les futures élections, les ministres démissionnaires rêvent d’être reconduits, tandis que le citoyen ordinaire s’inquiète sans cesse de son lendemain.

Le bouleversement de la connexion Internet à Madagascar pendant 96 heures n’a pas modifié le quotidien de la majorité des Malgaches, sauf ceux qui ont affaire avec le village global. Les cybercafés ont vu bouder leur clientèle, les centres de paiement international ont essuyé l’incompréhension de leurs clients, bref, ce fut une microscopique frustration dans l’immensité de notre île. Non, à Madagascar, en se préoccupant si peu de ces soucis de nature « mondiale », la majorité de la population est encore bien loin de la globalisation, au sens solidaire du terme. Pour nous, les avantages des nouvelles technologies, notamment le numérique, permettent d’éditer et de dupliquer rapidement CD de chansons, clips des vedettes du moment, et de bénéficier des photos de qualité. La crainte ainsi que l’attrait de ce qui se trouve au – delà des océans demeure le dilemme des insulaires que nous sommes. Le monde, en dehors de « la terre des ancêtres », le Tanindrazana, ressemble à un autre univers, que peut-être la génération actuelle parviendra à atteindre, un jour. Alors, peut- être que Madagascar et les Malgaches seront intégrés concrètement dans ce grand village !
N.R.

Alerte Infos | Insolites et le-saviez-vous ? | Interviews | Communiqués | Photos galeries | Bons plans | Questions-Réponses | Vaovaom-piangonana | Recettes malgaches | Tout sur Air Madagascar | Contact | Chronique | Misy raha ao | Voyages, Tourisme à Madagascar | Mada en 1 clin d'oeil | Lu sur le Net | Codes promos | Mada infos régions | Soirées | Tv Gasy | Web radio | Vos agendas soirées et événements ici ! | Courrier des femmes | PPN | A la une | APFMada : Association "Agir pour les femmes à Madagascar" | Journal Télévisé RTA - Madaplus | Associations | Sponsors et partenaires du Big Mada White - Nuit Blanche 2016 | Retrouvez : infos et Communiqués Air Madagascar