Chronique

Mardi Gras, Carême, sortie de crise et genre !

Jeudi 10 Mars 2011

La Journée internationale de la Femme a coïncidé cette année avec la célébration de la fête du Mardi Gras, ce qui a permis à beaucoup d’écoles primaires de faire défiler les enfants en costumes de carnaval. Une note aussi colorée que les différentes marches effectuées dans tout Madagascar à l’occasion de la Journée de la femme (voir notre galerie photo). Mais le Mardi Gras annonce également le début du Carême, période de restriction pour les croyants catholiques de par le monde, en préparation de la Pâque. A l’instar du Ramadan pratiqué par les musulmans, le Carême constitue une période de privation et d’actions de bienfaisance.

Comme chez nous, les gens mangent rarement de la viande, l’Eglise catholique a préconisé que seuls les journées du Mercredi des Cendres (le 9 mars) ainsi que celui de Pâques (le vendredi saint) soient exempts de consommation de viande. L’objectif de ces restrictions consistant à se focaliser sur la prière et la rédemption ainsi que le veut le Carême.

Ce préambule était simplement une allusion à la période que la plupart des gens vivent depuis mercredi. Pour les politiciens, la date du 9 mars 2011 constitue une date mémorable pour un pas considérable effectué vers la résolution de la crise à Madagascar. Leur nombre important lors de la séance de paraphe indique leur engagement à s’impliquer dans la mise en œuvre de la feuille de route. Il s’agit en effet, d’un document élaboré sur consultation de la classe politique, avec le soutien de la médiation internationale. La population est donc en droit de s’attendre à se prononcer, elle aussi, à travers les urnes, le plus tôt possible. Ce « plus tôt possible » semble cadrer avec le mois de mai 2012, si l’on se réfère aux évaluations des experts en élections de l’ONU. Pratiquement encore une année à attendre ? ! Mieux vaut tard que jamais, dit l’adage. Il ne faut pas se précipiter, affirment les politiciens, les élections doivent être bien préparées, afin d’éviter toute contestation risquant de provoquer une autre crise. Soit. Faisons donc bon cœur contre mauvaise fortune. Cela permettra aux femmes malgaches d’affûter leurs connaissances politiques pour obtenir les fameux 30 % des postes de décisions, objectif de 2012, en commençant avec les élections législatives. Et qui sait, remporter le même jour les présidentielles ?
N.R.

Alerte Infos | Insolites et le-saviez-vous ? | Interviews | Communiqués | Photos galeries | Bons plans | Questions-Réponses | Vaovaom-piangonana | Recettes malgaches | Tout sur Air Madagascar | Contact | Chronique | Misy raha ao | Voyages, Tourisme à Madagascar | Mada en 1 clin d'oeil | Lu sur le Net | Codes promos | Mada infos régions | Soirées | Tv Gasy | Web radio | Vos agendas soirées et événements ici ! | Courrier des femmes | PPN | A la une | APFMada : Association "Agir pour les femmes à Madagascar" | Journal Télévisé RTA - Madaplus | Associations | Sponsors et partenaires du Big Mada White - Nuit Blanche 2016 | Retrouvez : infos et Communiqués Air Madagascar