Alerte Infos

Mgr Désiré Tsarahazana, le futur cardinal malgache dénonce l'islamisation du pays

Vendredi 29 Juin 2018

Mgr Désiré Tsarahazana, le futur cardinal malgache dénonce l'islamisation du pays
Mgr Désiré Tsarahazana, archevêque de Toamasina et président la Conférence des évêques de Madagascar, sera créé cardinal par le pape François le 29 juin. Il a accordé un entretien à Ayuda à la Iglesia Necesitada (Aide à l’Église en détresse, Espagne), dont Christianophobie Hebdo a traduit des passages.

« L’augmentation de l’islamisme est palpable [à Madagas­car] ! C’est visible ! C’est une invasion ! Avec l’argent des pays du Golfe et du Pakistan on achète les gens : il y a des jeunes qui vont étudier en Arabie saoudite et quand ils reviennent à Madagascar, ils exercent les fonctions d’imam. Nous avons organisé une réunion avec les imams pour leur exposer nos préoccupations, et l’un de ces imams était un ancien séminariste. Bien sûr, il nous a dit que ce qui l’avait attiré, c’était l’argent, mais cela arrive du fait de la pauvreté qui règne chez nous.

Il existe vraiment une pression. Par exemple, dans le nord, ils donnent de l’argent aux femmes pour qu’elles portent le voile intégral, la burqa, dans les rues, afin de donner de la visibilité à l’expansion de l’islam dans le pays. Et quand la nuit est tombée, les femmes remettent leurs robes normales.
Dans mon diocèse, ils construi­sent des mosquées partout… bien qu’il n’y ait pas suffisamment de musulmans. Il existe un projet qui consiste à construire plus de 2600 mos­quées à Mada­gascar. Ils font venir aussi en masse des musulmans de Tur­quie, ce qui est un phénomène qui nous inquiète beaucoup : en­tre une et deux fois par semaine, la compagnie aérienne Turkish Airlines apporte des groupes de musulmans qui s’installent dans le pays. Y compris dans les campagnes. On ne sait pas trop ce qu’ils viennent faire ici, mais ils s’installent et ne repartent pas chez eux. La population est pauvre mais le pays est riche et immense pour 22 millions d’habitants, c’est pourquoi il y a de l’espace pour eux.

Constatez-vous concrètement le danger d’un islam radical ?
Pour l’instant, il n’y a pas grand­ chose qui se manifeste, mais on ne sait pas ce que le futur nous réserve. Ils commencent à s’installer et, dès lors que le nombre de fondamentalistes aug­ente, on se de­mande quand ils vont se montrer tels qu’ils sont, et cela nous inquiète vraiment. Dans les Co­mores, au large [de Madagascar], une grande partie de la popula­tion vit un islam radical, et ces gens aussi débarquent en masse à Madagascar, principalement à Mahajanga. Là, ils se marient avec des femmes malgaches et les enfants qui naissent de ces unions sont élevés dans un islam radical. »

Source dreuz.info
N.R.

Nouveau commentaire :

Alerte Infos | Insolites et le-saviez-vous ? | Interviews | Communiqués | Photos galeries | Bons plans | Questions-Réponses | Vaovaom-piangonana | Recettes malgaches | Tout sur Air Madagascar | Contact | Chronique | Misy raha ao | Voyages, Tourisme à Madagascar | Mada en 1 clin d'oeil | Lu sur le Net | Codes promos | Mada infos régions | Soirées | Tv Gasy | Web radio | Vos agendas soirées et événements ici ! | Courrier des femmes | PPN | A la une | APFMada : Association "Agir pour les femmes à Madagascar" | Journal Télévisé RTA - Madaplus | Associations | Sponsors et partenaires du Big Mada White - Nuit Blanche 2016 | Retrouvez : infos et Communiqués Air Madagascar