A l'index

Nadine Ramaroson : A contre-courant

Samedi 12 Mars 2011

A vouloir être populiste, Nadine Ramaroson, ministre de la Population et des affaires sociales a une fois de plus touché à la corde sensible. Elle a annoncé sur la chaîne nationale dimanche qu’on devrait laisser librement les marchands ambulants faire leur travail dans la rue car le pays est en crise. Pire encore, elle propose qu’on leur lègue la place où il y a l’Hôtel de ville. Ces affirmations incitent les concernés à remettre en cause l’effort fait par la commune urbaine d’Antananarivo pour assainir les rues de la capitale et l’aspiration de toute la population à vivre dans le calme et la sécurité. C’est à se demander les appréciations de la ministre sur l’utilité des marchés construits par la CUA pour les activités de commerce.
N.R.

Top secret | A suivre... | Les lauriers de l'Hebdo | A l'index | A l'emporte pièce