A suivre...

SALAIRES DU SECTEUR PRIVE...

Samedi 26 Mars 2011

L’Etat a tenu ses promesses de majorer de 10% les rémunérations des fonctionnaires. Les salariés du secteur privé attendent les résultats des pourparlers entre patronat et syndicalistes sur le taux d’augmentation à appliquer. Avec la crise politique de deux années, beaucoup d’entreprises seraient incapable de suivre la cadence.

LES DONS AUX SINISTRES

Un peu occulté par les marchandages politiques, le cas des sinistrés du cyclone Bingizha préoccupe des Organisations non-gouvernementales. Certaines d’entre elles craignent que les aides destinées aux nécessiteux n’arrivent pas à leur destination finale. Elles s’exposent aux magouilles et autres détournements en cours de route.

Roger Marie Rafanomezantsoa
Réapparition


Sa présence a été remarquée à la Villa Berlin lors d’une rencontre entre les anciens stagiaires d’Allemagne. L’ancien ministre de l’industrie Roger Marie Rafanomezantsoa était entouré d’autres collègues du gouvernement dont Charles Rabemananjara. Toujours à la tête du centre national de recherches industrielles et technologiques (CNRT), il vient de présenter avec des techniciens français, une machine, capable de traiter de l’eau usée et de procéder à la désalinisation de l’eau de mer. Peut-être une solution pour faciliter l’accès pour tous à l’eau potable.

Dadah R’Abel
Un spectacle attendu


Le génial compositeur du groupe Mahaleo, Dadah R’Abel va se produire sur les planches du dôme RTA ce samedi 2 avril. Il est l’auteur compositeur et souvent interprète avec Fafah des tubes sur toutes les lèvres (jamba, Fahafahana, Hiaraka isika, Andro ririnina, Ny lasantsika, Tafaray samy tia, Raha mila fanampiana) Dadah R’Abel a l’habitude de tenir un spectacle à lui tout seul. Cette fois-ci c’est le groupe Mahaleo qui le présente. Il aura comme invitée, la chanteuse Inna.


Hery Rakotomanana
Campagne utile


En attendant une éventuelle recomposition de ses membres, la Commission électorale indépendante (CENI) continue les œuvres entamées. Avec leur tête son président, Hery Rakotomanana, les agents de la CENI sensibilisent les citoyens sur la nécessité de s’inscrire sur les listes électorales au niveau du fokontany. Une vaste campagne commencée dans la capitale et qui va se poursuivre dans les autres communes. Ces actions viseraient à éliminer les erreurs dans les listes électorales.
N.R.

Top secret | A suivre... | Les lauriers de l'Hebdo | A l'index | A l'emporte pièce