SOLIDARITE CHEDZA initiée et orchestrée par les associations Réseau Fivoarana Développement et VIE ce 14 février 2015 à l’amphithéâtre ADYAR à Paris
L’appel lancé par ces 2 associations auprès de la Diaspora a été entendu mais malheureusement, pas par tous encore.
Au regard de tous les efforts déployés par les deux associations, on ne peut qu'être triste que de telles initiatives n'aient pas eu plus d'échos dans nos coeurs.
Nous ne sommes pas moins de 200 000 malagasy en France. Avec l'euro symbolique, on aurait pu récolter une somme conséquente pour nos compatriotes sinistrés.
Oui, nous connaissons tous la rengaine. "Est-ce que l'argent arrivera bien à destination". Les 2 associations ont donné toutes les assurances quant à l'utilisation des dons. Un huissier pour constater le montant des dons récoltés, un suivi sur place par des responsables des deux associations, une institution sur place qui est maintenant rodée, un audit après les opérations. Ne sommes-nous pas capables de sacrifier un euro, oui car si beaucoup craignent de perdre leur participation, (ce qui n'est pas le cas) que représente un euro au regard de la solidarité, notre sacro-saint Fihavanana ?
Les associations sont venues en nombre pour soutenir cette action.

Des membres de la Diaspora aussi ont fait le déplacement. Les artistes se sont mobilisés au profit des sinistrés du cyclone Chedza et nous ont enchantés par leur prestation. Ils se sont déplacés de toute la France pour une représentation unique dans l’amphithéâtre ADYAR. Des représentants des institutions, de l’Ambassade et de l’Unesco ont également fait le déplacement pour apporter leur contribution.
La marraine de l'association Hanja, Miss Madagascar 2015, disponible et présente du début jusqu'à la fin, a, dans son discours, parlé de l'importance que revêt pour elle cette cause.
Les associations RFD et VIE tiennent à remercier chaleureusement tous ceux qui ont fait le déplacement et qui ont contribué à faire de cet appel, un moment de partage et de soutien à nos compatriotes frappés par le cyclone Chedza.

Plusieurs temps forts ont marqué cette mobilisation. De 14h à 17h les malagasy ont fait la queue afin de verser leur participation dans l’urne dans le Hall de l’Amphithéâtre Adyar et signer le livre d’or.
De 17h à 19h, couleur de Madagascar nous a emmené en voyage à Madagascar au travers des chants et poèmes malagasy
De 19h à 20h, un autre voyage mais gustatif cette fois-ci avec le vary amin'anana sy tsakitsaky.
De 20h à 22h, ode à la musique malagasy a réuni autour de Mara Carson plusieurs artistes malagasy au grand coeur entre autres, Mimil, Charles Kely, Salala, Sorajavona, Doudou, Karoka Rahanta, Hanta, Riana, Kiki, Bob.
Un moment d'émotion lorsque la salle a entonné "Zanahary ô Tahio ny tanindrazanay".

Les différentes prestations des artistes au grand coeur ont charmé le public venu soutenir cette action humanitaire, plaisir partagé entre la salle et la scène.
Vivement que de telles mobilisations rencontrent plus d'écho dans le coeur de nos compatriotes et que les actions faites soient durables, pérennes et surtout tangibles pour les sceptiques.
Ainsi, tous les malagasy auront leur part de ciel bleu débarrassé des nuages. "Lanitra mangamanga" a permis à tous de chanter en choeur.

Un grand merci également aux photographes qui ont gracieusement donné leurs photos et permis ainsi de laisser des traces pour la postérité :
Ravelomanantsoa Ninou
Amali Hery
Menakely Menabe (Johnny)

Lala Haingo Rajaoarisoa

101